La Bolivie en résumé

22 Aug 2018

Aujourd’hui, j’aimerais parler de mes impressions de la Bolivie, ce pays dans lequel nous avons maintenant passé un peu plus d’un mois. C’est le premier pays de l’Amérique Latine qui correspond à l’image que j’avais de ce continent : les femmes en habits traditionnels très colorés, les petites maisons en pierre, l’altiplano, le contraste entre les montagnes et la forêt tropicale, les lamas et les vicuñas…

 

La Bolivie est un pays très pauvre, 39% de la population ne dispose pas des ressources suffisantes pour satisfaire à ses besoins élémentaires et se développer normalement. En se promenant dans les rues, ou en traversant la campagne ou des villages en voiture, la pauvreté est visible partout. Des toutes petites maisons en pierre dans la campagne, un âne devant la maison, 2-3 lamas, peut-être quelques moutons ou cochons, ou alors un petit champ, des enfants en train d’aider leurs parents sur les champs ou avec les animaux. Beaucoup de Boliviens travaillent dans des mines, dans des conditions de travail abominables et pour des salaires misérables. Dans les villes, des femmes ou des enfants vendent des Salteñas (empanadas boliviennes remplies de viande et de patates) faites maison pour même pas 1 CHF, des popcorns ou des bijoux, aussi pour trois fois rien. De vieux hommes, trop âgés pour la mine, et parfois des enfants cirent les chaussures au coin de la rue. J’ai de la peine à voir toute cette pauvreté. Bien sûr, nous essayons de faire ce que nous pouvons, en achetant leurs Salteñas par exemple, mais jamais ils n’accepteraient un pourboire.

 

Le gouvernement cherche à présent à améliorer la situation et le niveau de vie des habitants : De nombreuses routes en très mauvais état et des immeubles tout aussi délabrés sont maintenant rénovés. Une partie des immenses quantités de déchets près des endroits touristiques sont ramassés et brûlés. Les problèmes sont certes immenses, surtout en dehors des endroits touristiques, mais nous sommes confiants que ça va dans la bonne direction.

 

 

Ce qui me plaît bien en Bolivie, ce sont les nombreuses femmes qui portent leur tenue traditionnelle tous les jours : Une jupe colorée, une espèce de sac à dos en tissus de toutes les couleurs, deux tresses et un chapeau en feutre ou en paille.

 

Le marchandage fait partie de la vie de tous les jours en Bolivie, que ce soit au marché ou à la station-service. Étant donné que nous n’avons pas l’habitude de marchander, il doit nous arriver souvent de payer plus que les Boliviens.. En même temps, le prix avec le suplemento de gringo (le supplément de l’étranger) reste très raisonnable et je n’arrive toujours pas à imaginer comment les gens font pour survivre.

 

En Bolivie, c’est un plaisir de manger dehors ! Comme mentionné plus haut, des stands au bord de la route vendent des petits trucs à manger comme des saltenas, des petits burgers ou des sandwichs pour environ 0.80 - 1.00 CHF. Dans des restaurants simples, un plat avec du riz, une patate, un peu de salade et un morceau de viande coûte 1.20 – 1.50 CHF. Du coup nous mangeons dehors beaucoup plus souvent que nous le faisions en Argentine ou au Chili.

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Ähnliche Artikel

Unterstütze uns, während du liest

Neue Artikel zu schreiben und unsere Webseite aktuell zu halten ist viel Arbeit und mit Kosten verbunden. Möchtest du etwas dazu beitragen? Lass deinen Computer für uns Monero minen, während du diesen Artikel liest.

Hier erfährst du mehr dazu

Please reload

GoGoBrunhilde auf Instagram

Newsletter

Solcialmedia

  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Login